Lifting

FaceliftSi vous ou une personne que vous connaissez êtes intéressé à la chirurgie du lifting ou redrapage facial, cette page constitue pour vous une importante mine d’information. Vous serez en mesure de préciser des connaissances qui vous paraissaient incomplètes et découvrirez des réponses à plusieurs de vos questions. Nous avons conçu ce site Web afin de vous communiquer une information complète et de dernière heure sur la chirurgie du visage. Nous répondrons entre autres aux questions suivantes :

-Devriez-vous recourir au lifting?

-Qu’est-ce que le lifting permet d’améliorer?

-Le Botox et les produits injectables peuvent-ils remplacer un lifting?

-Comment se déroule un lifting?

-Qu’est-ce qu’un «minilifting»?

-Doit-on être sous anesthésie générale pour subir ce type de chirurgie?

-Que se passe-t-il dans les jours qui suivent le lifting?

-Combien de temps après mon lifting pourrai-je sortir sans craindre que les gens remarquent que j’ai eu un lifting?

-Pendant combien de temps durera l’effet de mon lifting?

-Quels sont les risques et les complications?

 

Devriez-vous recourir au lifting?

Généralement, les gens décident de recourir au lifting lorsqu’ils atteignent quarante ans. Le moment où l’on devrait avoir au recours au lifting dépend de la précocité du processus de vieillissement de chaque personne. Ce processus est non seulement une conséquence de votre bagage génétique. Il est aussi influencé par divers facteurs environnementaux comme l’exposition au soleil, le tabagisme et les soins que l’on prodigue à sa peau.

Nous ne pouvons rien contre les effets de la génétique (pas encore) sur le processus de vieillissement. Nous savons cependant que les soins de la peau permettent d’en préserver le teint et la texture. De plus, nous POUVONS contrôler les facteurs environnementaux causant le vieillissement. Tout cela étant dit… Prenez soin de votre peau!

Peu importe le type de personne que vous êtes, si vous remarquez que des changements s’opèrent au niveau de votre visage, vous devriez peut-être recourir au lifting. Les changements à surveiller sont les suivants :

-Paupière tombante ou « flasque »

-Excès de peau ou « poches » au niveau de vos paupières supérieures ou inférieures. Cet excès de peau vous donne l’air fatigué.

-Aplatissement des pommettes (celles-ci ne sont plus rondes et saillantes comme elles l’étaient auparavant)

-Rides profondes aux extrémités de la bouche ou lignes de sourire (elles ont l’apparence de parenthèses des deux côtés de votre bouche)

-Bajoue

-Excès ou relâchement de la peau au niveau du menton, de l’arête de la mâchoire et du cou

La seule manière de savoir si le temps de recourir au lifting est venu est de rencontrer un chirurgien plasticien. Celui-ci pourra ainsi procéder à une évaluation complète de votre situation. Au Centre de Chirurgie Plastique Schwarz nos chirurgiens sont membre du Collège royal des médecins et chirurgiens du Canada en CHIRURGIE PLASTIQUE. Autrement, il ne serions pas des chirurgiens plasticiens ! Sachez qu’aucune loi n’empêche les médecins NON formés en chirurgie plastique de pratiquer des interventions de nature esthétique.

Qu’est-ce que le lifting permet d’améliorer?

Le lifting, généralement pratiqué en conjonction avec une chirurgie du front ou des sourcils, permet de corriger les situations suivantes:

-Les sourcils tombants sont relevés au moyen d’un lifting du front

-L’apparence de « poches » ou d’excès de peau au niveau des paupières supérieures et inférieures est atténuée par la chirurgie des paupières

-Les pommettes retrouvent leur air de jeunesse, elles redeviennent rondes et saillantes

-Les rides sont aplanies et les excès de peau sont corrigés au niveau des joues et du bas du visage

-Amélioration des lignes du sourire (des parenthèses) des deux côtés de la bouche

-Corrige ou élimine les bajoues afin de restaurer une ligne de mâchoire bien définie

-Corrige et aplanit les excès de peau au niveau du cou, améliorant ainsi grandement le contour du cou

Le Botox et les produits injectables peuvent-ils remplacer un lifting?

Les produits injectables, dont le Restylane, le Perlane, le Juvederm, le Radiesse, le Sculptra et le Botox sont des outils fantastiques qui nous utilisons pour rajeunir le visage. Ces produits sont TRÈS efficaces, qu’on les utilise seuls ou en conjonction avec un lifting du visage. Malheureusement, lorsque le visage ou le cou d’une personne comporte un important excès de peau, ou lorsque les effets du vieillissement sont très apparents, aucun de ces produits ne donne d’aussi bons résultats qu’un lifting du visage, et ce, peu importe la fréquence de leur utilisation et la quantité de produits utilisée. Nous limitons l’utilisation de ces produits et du Botox. Ils réduisent effectivement les signes du vieillissement, mais, lorsque la situation à corriger est trop importante, nous recommandons à nos patients de procéder à un lifting du visage.

Comment se déroule un lifting?

Le lifting du visage dure entre trois et quatre heures. L’intervention implique une toute petite incision qui commence dans le creux juste devant l’oreille et qui se termine à la naissance des cheveux, juste derrière l’oreille. Une fois guérie, la cicatrice laissée par l’intervention est invisible pour toute personne se trouvant à distance de conversation.

Lors d’un lifting du visage, trois couches de tissus font l’objet d’une attention particulière. La couche la plus profonde est le « SMAS » (Système musculoaponévrotique superficiel). Il s’agit d’une couche mince et très résistante qui recouvre les muscles responsables des expressions faciales. Tout comme la peau, cette couche de tissus devient avec le temps lâche et flasque. Il devient donc nécessaire de l’aplanir. Pour retendre la peau de cette couche de tissus profonds, nous utilisons des fils résorbables. Les résultats sont ainsi plus esthétiques et plus permanents. La peau, la couche superficielle, est retendue à la surface du « SMAS ». Pour ainsi dire, nous enveloppons le visage en commençant par la couche la plus profonde pour aller vers la plus superficielle.

La couche de tissus intermédiaire est constituée de cellules adipeuses. Cette couche de tissus est non seulement sujette au relâchement, mais elle tend également à s’atrophier avec le vieillissement (à perdre du volume). Grâce à des injections de graisses (recueillies dans d’autres parties du corps au moyen de la liposuccion), nous sommes en mesure de redonner à la couche adipeuse son volume passé et de recréer un visage d’apparence jeune chez le patient pour qui cette pratique convient.
Le lifting du front, ou la chirurgie des paupières, est souvent exécuté au même moment que le lifting du visage. Ces deux interventions n’augmentent en aucun cas le temps de convalescence.

Une fois que toutes les étapes présentées précédemment auront été complétées, les incisions seront suturées au moyen de fil résorbable et de fil non résorbable. Une gaze est ensuite placée sur les incisions et fixée autour de la tête au moyen d’un bandage. Le patient est ensuite accompagné en salle de réveil. Là, on surveille sa condition jusqu’à ce qu’il se sente bien et soit en mesure de se rendre chez lui en toute sécurité. Un membre de sa famille ou un ami le reconduira.

Qu’est-ce qu’un « minilifting »?

Au cours de la dernière décennie, plusieurs techniques ont été mises au point afin de rétrécir les cicatrices. Les « miniliftings » sont utilisés chez le patient qui a un excès ou un relâchement de peau faible ou modéré. L’avantage de cette intervention est que les cicatrices sont plus courtes et que la période de convalescence est réduite. Méfiez-vous cependant des chirurgiens qui suggèrent ce type de chirurgie à TOUS leurs patients. Le patient susceptible de recevoir un « minilifting » doit être identifié avec soins. En effet, si un patient ayant besoin d’un lifting complet du visage subit un « minilifting », le résultat ne présentera pas le même résultat esthétique. Comme toutes les interventions effectuées dans le domaine de la chirurgie plastique, le « minilifting » doit être adapté aux besoins individuels d’un patient.

Doit-on être sous anesthésie générale pour subir ce type de chirurgie?

Le lifting du visage peut être pratiqué alors que le patient est sous anesthésie générale (le patient est complètement endormi) ou sous sédation et anesthésie locale (le patient est amené dans un état d’inconscience par l’administration d’un médicament par intraveineuse et est complètement engourdi au niveau du visage au moyen d’une anesthésie locale). Nous pratiquons couramment les deux types d’anesthésie. Bien que différents, ces deux types d’anesthésie garantissent le confort du patient. Celui-ci a le loisir de choisir celui qui lui convient le mieux.

Que se passe-t-il dans les jours qui suivent le lifting?

Afin que le patient soit confortable lors de sa convalescence, nous lui prescrivons des analgésiques au moment de son congé. Il se peut que de l’enflure et des contusions apparaissent au cours des premières 48 heures. Au cours de la première semaine, on suggère d’ailleurs au patient de dormir en soulevant la tête au moyen de trois ou quatre oreillers. Le premier rendez-vous de suivi avec le chirurgien a lieu dans les 48 à 72 heures après la chirurgie. Les pansements sont retirés et une légère compression élastique est placée autour de la tête du patient pour une période d’une semaine. À ce stade de la convalescente, il est permis au patient de se doucher et laver délicatement ses cheveux. Tous les points de suture sont retirés entre le cinquième et le septième jour suivant la chirurgie. À ce stade, l’enflure devrait s’être résorbée en grande partie. Des rendez-vous sont pris avec le patient pour les deux prochaines semaines, puis trois mois plus tard afin que le processus de guérison se déroule normalement. Si, au cours de sa convalescence, le patient a des questions ou des préoccupations, il peut téléphoner au Centre de Chirurgie Plastique Schwarz tous les jours, 24 h par jour; il y aura toujours quelqu’un au bout du fil pour répondre à ses questions et l’aider.

Combien de temps après mon lifting pourrai-je sortir sans craindre que les gens remarquent que j’ai eu un lifting?

Suite à un lifting du visage, plusieurs personnes attendent plusieurs jours avant de se montrer en public. Au cours des premières journées, la plupart des patientes s’envelopperont la tête d’un foulard au moment de sortir. Après une semaine, l’enflure sera presque complètement disparue. Après deux semaines, les contusions seront disparues. On remarquera cependant encore un peu d’enflure. À ce stade, la personne peut interagir sur le plan social sans craindre qu’on remarque qu’elle a subi une chirurgie. Souvenez-vous : notre objectif n’est pas de vous donner un air différent. Nous souhaitons simplement que vous paraissiez mieux. Les proches d’un patient, ainsi que les membres de sa famille, affirment souvent que celui-ci a l’air détendu ou qu’il paraît bien, sans cependant deviner pourquoi.

Pendant combien de temps durera l’effet de mon lifting?

Un lifting du visage permet au patient de paraître de dix à quinze ans plus jeune. Bien entendu, les résultats varient en fonction de chaque personne. Encore, la durée d’un lifting du visage est soumise à la génétique du patient et aux différents facteurs environnementaux (exposition au soleil, tabagisme, entretien de la peau). En général les patients peuvent s’attendrent à des résultats qui dureront une dizaine d’années. À ce moment, le patient choisit souvent de subir une autre intervention, la convalescence étant plus facile suite à une seconde intervention.

Quels sont les risques et les complications?

Le lifting du visage est une opération très sécuritaire. Malgré qu’ils soient minimes, les risques de complications sont tout de même présents. Ces risques comprennent entre autres les saignements, l’infection, un nerf affecté, perturbation de la parotide, cicatrices désavantageuses, engourdissements, asymétries et irrégularités. La plupart des complications suivent un lifting du visage peuvent être traitées sans chirurgie et n’ont aucun impact sur le résultat final. Il est rare qu’il faille retourner en salle de chirurgie pour corriger un problème. Il est important que le patient discute de tous les risques et de toutes les complications qui pourraient survenir à la suite d’une intervention, et ce, avant toute forme de chirurgie.